Aide et stimulation à domicile des malades d'Alzheimer et soutien de leurs Aidants
Contactez-nous au
01 47 28 75 21

Perte auditive et démence : quel lien ?

L'équipe de JoAnn Tschantz, du département de neurologie de l’Université de l’Utah (Etats-Unis), a mené une étude en population générale auprès de 4 463 personnes âgées sans démence à l’inclusion, dont 836 présentaient une perte auditive. Ces personnes ont été suivies pendant plus d’une décennie. 16.3% des personnes ayant une perte auditive à l’inclusion ont développé une démence, contre 12.1% des personnes sans perte auditive. Le délai moyen de survenue de la démence était de 10.3 ans dans le premier groupe, contre 11.9 ans dans le second. Ces différences sont significatives. La perte auditive est un facteur prédictif indépendant de développement d’une démence (risque multiplié par un facteur 1.27 par rapport aux personnes sans perte auditive). Le déclin cognitif est plus rapide chez les personnes ayant une perte auditive. Ces résultats suggèrent que le déficit auditif pourrait être un marqueur de dysfonctionnement cognitif chez des personnes âgées de soixante-cinq ans et plus.

Gurgel RK et al. Relationship of Hearing Loss and Dementia: A Prospective, Population-Based Study. Otol Neurotol, 21 mars 2014. www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24662628.